[LECTURE] The impact of parent and child media use on early parent–infant attachment.

article 

[LECTURE] The impact of parent and child media use on early parent–infant attachment.
Yann Leroux
22 février 2022

Je vois beaucoup de personnes, collègues inclus, qui râlent contre les parents/jeunes enfants qui passent du temps sur des écrans. Mais le temps que les parents et les jeunes enfants passent sur les écrans n’est pas nécessairement prédictif  d’un problème de développement

Lisa Linder et ses collègues partent du constat que le temps que les parents et les jeunes enfants consacrent à l’utilisation de média écranique est important. Plusieurs recherche ont documenté les effets négatifs de cette utilisation pour les jeunes enfants dans les domaines cognitifs, attentionnel, moteur ou émotionnel. D’autres études ont montré que les enfants évalués comme difficiles sont souvent ceux qui passent le plus temps avec les écrans et que la médiation parentale est associés à des éléments positifs. Elle est par exemple un filtre efficace contre la violence de certains média et facilite les apprentissages.

La recherche actuelle a pour objectif d’évaluer le rôle des activités écraniques sur le développement de l’attachement parent enfant. L’attachement parent enfant est le lien particulier et spécifique que les parents les enfants construisent pendant les premiers moments de vie. Il donne à la personne la sécurité de base dont il a besoin pour ce développement convenablement. Un attachement insécrure est au contraire associé à des troubles relationnels ou émotionnels tout au long de l’existence 

Pour étudier le lien attachement-activité écranique, les chercheurs ont mesuré l’attachement parent enfant, le temps de télévision des enfants, le temps d’utilisation de tablette/smartphone, le temps d’utilisation des média des parents, le temps de co-utilisation de média parent-enfant, la médiation active des parents, l’absorption des parents pendant l’utilisation des média.

L’analyse des résultats montre que le temps d’utilisation des média par les parents n’est pas associé à la qualité de l’attachement. Par contre l’absorption des parents dans les média écranique est associés à une diminution de ‘l’attachement. Le temps d’utilisation des média écraniques par les jeunes enfants n’est pas associé à une diminution de l’attachement. l’ensemble de ces données suggère que le temps passé à regarder la télévision ou utiliser un smartphone/tablette n’est pas prédictif d’une diminution de l’attachement pour les jeunes enfants.

L’idée selon laquelle le temps passé avec les écrans est un temps préjudiciable pour le développement n’est pas confirmée par cette étude. Par contre, elle montre sans ambiguïté que l’absorption dans un média écranique est préjudiciable au développement d’un bon attachement, et ce, quel que soit le revenu familial, l’âge des parents, le temps d’utilisation des écrans, le tempérament de l’enfant ou le temps que l’enfant passe avec les écrans

Il est facile de tirer une recommandation de cette étude. Parents, lorsque vous vous occupez de votre enfant, ne faites rien d’autre. Ne répondez pas à un mail/texto, ne jouez pas à Candy Crush ou ne faites pas vos quêtes quotidiennes de votre jeu vidéo préféré. L’attention est une ressource trop fragile pour être partagée et les enfants ont besoin de 110% de l’attention de leurs parents. Si vous utilisez un écran avec un jeune enfant, faites le pour lui. Lisez lui une histoire, regardez un dessin animé, commentez le, passez du bon temps ensemble à faire quelque chose ensemble. Ce n’est pas le média qui est important, mais ce que vous en faites dans la relation avec votre enfant

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.