Les joueurs de jeux vidéo apprennent plus rapidement que les autres

article 

Les joueurs de jeux vidéo apprennent plus rapidement que les autres
Yann Leroux
9 octobre 2017

Une récente étude de psychologie publiée dans le Behavioural Brain Research. montrent que  joueurs de jeu vidéo apprennent plus rapidement que les autres.

Trois  neuropsychologues de l’université de Bochum, Sabrina SCHENK, Robert. LECH et Boris SUCHAN ont comparé les performances de joueurs et de non-joueurs de jeux vidéo dans une tâche d’apprentissage. Pendant le test, les joueurs de jeux vidéo ont de meilleur résultats que les non-joueurs; leur activité cérébrale dans les zones impliquées dans les apprentissages est également meilleurs

La recherche porte sur 34 personnes (17 joueurs vs 17 non-joueurs) à qui est proposée une tâche d’apprentissage. Les joueurs ont tendance à mieux catégoriser que les non-joueurs particulièrement dans des conditions ou il y a peu de certitude. Parce que l’activation cérébrale concerne particulièrement une structure impliquée dans la mémoire, l’hippocampus, les chercheurs font l’hypothèse que le jeu vidéo pourrait être utilisé auprès de personnes âgées qui connaissent une diminution de leurs performances mnésiques.

Une fois les limitations habituelles prises en compte – taille de l’échantillon, design de l’expérience – l’étude est importante car elle apporte une preuve expérimentale aux observations et aux conjectures des psychologues et des éducateurs. Un jeu vidéo comme Starcraft est un environnement en perpétuel changement. A chaque seconde, le joueur doit prendre des décisions en fonction des informations dont il dispose et de celles dont il ne dispose pas.  Dans un tel contexte, il était probable que les joueurs développent une pensée plus tactique, plus intuitive pour venir à bout des problèmes posés par les jeux vidéo. L’étude de Sabrina SCHENK, Robert. LECH et Boris SUCHAN va dans ce sens en montrant que dans des contextes d’incertitude, les joueurs de jeux vidéo ont de meilleures performances que les autres

SOURCE : Schenk, S., Lech, R. K., & Suchan, B. (2017). Games people play: How video games improve probabilistic learning. Behavioural Brain Research.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.