L’adolescence est un moment particulier dans l’existence. C’est une période pendant laquelle l’identité telle qu’elle sera vécue pendant l’age adulte et la vieillesse se met en place. Pour faire ce travail, l’adolescent s’appuie sur son entourage et sur l’environnement non-humain. Celui-ci s’est beaucoup transformé ces dernières années. Un nouvel environnement, l’environnement numérique offre de nouvelles opportunités. Les images nupéroques sont pervasives, transformables à l’infini, et facilement transmissibles. En ce sens, elles sont particlièrement intérressantes pour les les adolescents.

Les adolescents sont de grands producteurs d’images. Pourtant, cette pratique fait encore peu l’objet de recherches. Dans l’espace public, elles sont connotés négativement. Il  n’y est question que de sexto et selfies;  Les adolescents sont alors soit des érotomanes, soit des narcisses. Mon avis, construit à partir de quelques entretiens que j’ai eu avec des adolescents est tout autre. Je pense que les pratiques adolescents sont loin d’être dérisoires et qu’ils trouvent dans les images qu’ils produisent, stockent et partagent sur leurs smartphones de quoi appuyer le travail de devenir soi qui caractérise l’adolescence.

Pour travailler cette question, j’ai construit un court questionnaire que je vous demande de faire circuler afin qu’il puisse être rempli par le plus d’adolescents possible. Les données seront partagées au format CC.

Le questionnaire : http://bit.ly/enquete-smartphones-ados