AVEZ-VOUS LU? KENT 2010 The ultimate History of Video Games: from Pong to Pokemon and beyond…

article 

AVEZ-VOUS LU? KENT 2010 The ultimate History of Video Games: from Pong to Pokemon and beyond…
Yann Leroux
6 octobre 2018

The ultimate history of videogames

 

Détail après détail, Steven L. Kent passe en revue l’histoire des jeux vidéo des premières machines à sous à au lancement de la Playstation. Il couvre en 600 pages denses l’histoire des jeux vidéo  sans jamais lasser le lecteur. Le livre s’appuie sur les témoignages des acteurs de l’histoire des jeux vidéo. On y retrouve parmi tant d’autres Ralph Baer, Nolan Bushnell, Shigeru Miyamoto, Hideo Kojima

Le livre se lit comme une mythologie histoire des jeux vidéo. Kent commence par décrire le monde avant Pong c’est à dire celui des flippers et des machines sous. Puis vient le temps des pères oubliés. Pong est pour Steven Kent LE jeu qui va faire démarrer l’industrie des jeux vidéo. Alors que jusqu’alors les créateurs étaient pacifiques, la naissance des jeux vidéo fait aussi naître des appétits qui se règlent au tribunal. Cela permet a Steven Kent de traiter de l’histoire tumultueuse d’Atari puis de la rivalité Nintendo Sega. Après le temps des “chacals”, vient celui des polémiques. Les jeux vidéo se sont installés dans les salons américains ce qui amène le public à s’inquiéter que les adolescents s’amusent autant des fatalities de Mortal Kombat. Le livre se ferme avec le lancement de la Xbox en 2001

The Ultimate History of Videogames est plein de détails sur l’histoire du jeu vidéo. On y découvre le jeu vidéo qui a sauvé Nintendo de la faillite, la longue histoire de la création de Pac-Man, la vie, la mort et la renaissance de Sega. Steven Kent a centré son propos sur ce qu’il appelle “‘l’âge d’or” des jeux vidéo. Pour cette histoire ultime des jeux vidéo, la période après l’an 2000 est un trou noir.  Avec le recul, certaines affirmations de Steven Kent sont exigées – non, Space Invaders! n’a pas créé un manque de petite monnaie au Japon – il reste pas moins que l’aspect somme de son Kent lui fait bien mériter son titre d’ “histoire ultime”

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.