[100 Mots] Arabes

article 

[100 Mots] Arabes
Yann Leroux
25 juin 2019

Dans “What it is Like to Always Play the Bad Guy : on the Portrayal of Arabs in Online Shooter” Hussein Ibrahim rapporte le malaise qu’il ressent  devant le fait que les Arabes et leur culture sont systématiquement mal représentés dans les jeux vidéo. Non seulement les personnages sont généralement présentés comme des terroristes, mais leur langue et leur écriture sont très approximatifs. Hussein Ibrahim s’étonne du fait que cela suscite peu de réaction des personnes concernées sauf lorsqu’il s’agit de religion.

A partir d’une analyse de 90 jeux vidéo occidentaux et de 15 jeux vidéo arabe, Vis Sisler arrive à une conclusion similaire. Il montre que les jeux vidéo présentent le monde arabe d’une manière stéréotypée et réductrice. Les jeux de rôle et d’aventure reprennent les représentations de l’’orientalisme tandis que les FPS cantonnent l’arabe dans le rôle du terroriste ennemi de l’Occident.

Saleem et Anderson ont testé l’effet de ces représentations dans deux expériences. Les résultats montrent que les personnes ont davantage tendance à avoir des attitudes hostiles envers des Arabes lorsque après avoir joué à un jeu vidéo dans lequel ils sont représentés négativement. 

Pour obtenir ces résultats Saleem et Anderson ont réparti aléatoirement 204 participants dans trois groupes. Les deux premiers groupes ont joué à une version de Counter-Strike avec des terroristes arabes ou russes. Le troisième groupe a joué à un jeu de golf. Les parties ont duré 30 minutes. Après la session de jeu, les représentations envers les Arabes étaient évaluées à l’aide de questionnaire ou de dessin. Il était alors demandé aux participants de dessiner un Arabe et un caucasien “typique”. Les dessins étaient cotés en fonction de leur apparence, de la présence d’une arme, ou des émotions présentées.

Ainsi, la situation ludique sur les attitudes des joueurs. Lorsque le jeu implique le terrorisme, les attitudes envers les Arabes sont davantage négatives. Ces expériences montrent que les stéréotypes véhiculés dans un jeu vidéo influent sur les attitudes des joueurs. Au-delà des jeux vidéo, c’est la manière dont les arabes sont présentés dans les média qui est préjudiciable. En effet, jouer à un jeu vidéo impliquant le terrorisme suffit à augmenter les attitudes négatives envers les Arabes ce qui laisse penser que les jeux vidéo activent un lien déjà entre terrorisme et arabe puisque jouer à un jeu vidéo impliquant le terrorisme suffit à augmenter les attitudes négatives envers les Arabes.


Comme toutes les études en laboratoire, ces expériences ne mesurent que des effets à court terme. Il est possible que les attitudes négatives vis-à-vis des Arabes ne durent pas plus longtemps que le temps de l’expérience. Ensuite, comme le relèvent Saleem et Anderson, il aurait été préférable de comparer des jeux avec et sans terrorisme et avec et sans personnages Arabes

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.