Des jeux vidéo pour mieux respirer

article 

Des jeux vidéo pour mieux respirer
Yann Leroux
24 septembre 2019
m

Au terme d’une revue de la littérature (9 articles) les auteurs concluent que les jeux permettent aux patients d’augmenter légèrement leurs connaissances sur la maladie et le traitement qui leur est donné. 

Dans le cadre de maladies respiratoires, les médecins prescrivent en plus des traitements médicamenteux des rééducations qui ont pour but d’augmenter le fonctionnement du système respiratoire du patient et sa qualité de vie. Mais l’adhésion au traitement est souvent pauvre. Dans ce contexte, les jeux vidéo peuvent jouer un rôle intéressant en transformant une rééducation ennuyeuse en quelque chose d’intéressant. Cette hypothèse est confirmée par la revue de la littérature de Sánchez et ses collègues.

EA Sport Active 2, Wii Fit plus, mais aussi des jeux sérieux comme Bronkie’s Asthma Adventure ont été utilisé pendant 35 minutes au cours de 3 à six interventions. Même si les effets mesurés sont très variables, les auteurs rapportent des améliorations intéressantes. Par exemple, une étude rapporte une augmentation de la force musculaires et deux autres une meilleure ventilation pulmonaire. Cependant, la plupart des interventions visant à éduquer les patients sur leur maladie (6/9) les effets positifs se notent surtout dans les domaines de la connaissance de la maladie et des médicaments utilisés pour la traiter

Il est évident que les jeux vidéo à eux seuls ne peuvent pas être une solution thérapeutique. Mais ils peuvent avoir, dans des conditions contrôlées par un professionnel, des effets significatifs. Ces effets sont notés au niveau physiologique et au-delà puisque les patients rapportent une meilleure connaissance de la maladie et de sa gestion. Au final, c’est le bien-être général du patient qui est amélioré.


REFERENCE

Torres Sánchez, I., Megías Salmerón, Y., López López, L., Ortiz Rubio, A., Rodríguez Torres, J., & Valenza, M. C. (2019). Videogames in the Treatment of Obstructive Respiratory Diseases: A Systematic Review. Games for health journal, 8(4), 237-249.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.