[100 MOTS] Les jeux bac-à-sable

article 

[100 MOTS] Les jeux bac-à-sable
Yann Leroux
19 décembre 2018

Les jeux bac-à-sable sont des jeux dans lequel le joueur a la plus grande liberté possible. Peu d’indications lui sont données ce qu’il doit faire ce qui le laisse libre de choisir quoi faire, comment le faire et à quel moment le faire. Les jeux bac-à-sable se présentent généralement sous la forme d’un monde ouvert avec lequel le joueur interagit à l’aide de quelques commandes. 

Les jeux bac-à-sable ont les caractéristiques suivantes : une navigation libre, une expérience  fluide, la possibilité de faire des choix sans pénalité et une physique rudimentaire. Les jeux bac-à-sable  sont des mondes dans lesquels il est possible de naviguer librement. Les obstacles sont présentés sous la forme de reliefs naturels comme des montagnes, des rivières, des forêts ou des constructions humaines comme des maisons ou des immeubles. L’expérience de jeu est la plus fluide possible afin de préserver l’illusion d’un monde continu. Le jeu peut proposer de nombreuses quêtes qui peuvent être choisies ou abandonnées par le joueur sans pénalité. Une physique élémentaire régit les objets du monde de jeu. Cela se traduit par une alternance jour-nuit, des phénomènes météo. Enfin, les personnages non-joueurs ont leurs propres vies. Il ont des tâches quotidiennes comme aller au travail, se détendre avec des amis 

Dans l’univers des jeux vidéo, les jeux bac-à-sable sont particuliers. Les jeux vidéo ont généralement des buts clairs que les joueurs doivent atteindre tandis que les jeux bac-à-sable sont davantage organisés autour de l’expérience du jeu libre. Les joueurs ont la liberté d’explorer le monde du jeu. Ils peuvent se donner des objectifs à court et long termes. Les actions réalisées dans le jeu dépendent donc moins du système de jeu que des contraintes et des objectifs que le joueur se donne.

Un jeu comme GTA propose une expérience mixte au joueur. En effet, le joueur peut choisir de suivre les quêtes du jeu. Dans ce cas, le joueur dévoile progressivement l’intrigue du jeu au fur et à mesure qu’il réussit les quêtes qui lui sont données. Mais il lui est aussi possible de faire des choix très différent. Il peut travailler comme chauffeur de le taxi, (tenter de) faire fortune dans l’immobilier, courir le marathon de la ville, chasser le cerf dans les bois ou explorer les lieux exotique de la ville. Dans ce cas, le joueur crée son propre jeu.

Minecraft, Les Sims ou Spore sont de bons exemples de jeux bac-à-sable

2 Commentaires

  1. Caron François Marie

    Merci de tous ces posts, ils nous aident , non gamer, à comprendre les jeux et leur mécanismes mis en jeu. J’espère que tout se finira en livre à conseiller aux parents pour les aider dans l’accompagnement de leurs enfants et ados, et limiter les jeux qui ne se basent que sur des boucles “récompense frustration”, sans imaginaire ou stratégie. Je pense à Candycrush par exemple, qui vraiment entrainent des utilisations excessives pour un imaginaire qui me semble nul. (j’ai fait l’effort ne ne pas utiliser le mot addictif…)
    Bravo

  2. Yann Leroux

    Voilà qui me fait très plaisir ! Un livre ? J’avais proposé l’idée des 100 Mots aux PUF mais ils n’avaient pas donné suite. Si la série marche bien ici, peut-être qu’ils seront plus attentifs (-:

    Ne soyez pas trop dur avec les jeux basés sur les boucles récompenses frustrations. Tout d’abord, nous sommes équipés pour fonctionner sur cette boucle. Cela ne nous a pas empêcher de batir de formidables cultures. Ensuite parce que avoir parfois une occupation dans laquelle il est enfin possible de se reposer du dur travail de penser/rêver est bienvenu.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.